Chantal Deruaz

Comédienne

Chantal Deruaz

Chantal Deruaz

Chantal Deruaz s’est formée au Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris.

Elle a joué dans Portrait d’une femme de Michel Vinaver mis en scène par Claude Yersin, Bonjour et au revoir d’A. Fugard mis en scène par Aurore Prieto, Le Voyage de H. Bernstein mis en scène par Robert Cantarella, Le Prince travesti de Marivaux mis en scène par Daniel Mesguich, 
La double inconstance de Marivaux mis en scène par Jacques Rosner, La Chienne dactylographe mis en scène par Daniel Benoin, Le roi se meurt d’Eugène Ionesco mis en scène par Georges Werler, Alex Legrand de et mis en scène par Nathalie Fillon et L’Echange de Claudel mis en scène par Hervé Van der Meulen.

Sous la direction de Guy Rétoré, elle a joué dans Du sexe de la femme comme champs de bataille de Matéi Visniec, Nuit d’automne à Paris de Gilles Granouillet et Les Poupées de Martin Provost. Sous la direction de Michel Dubois, elle a joué dans La Volupté d’être honnête de Luigi Pirandello et Les Estivants de Maxime Gorki. Sous la direction de Jean-Yves Lazennec, elle a joué dans Les Cédrats de Sicile et Voyage en Sicile de Luigi Pirandello et La Fugitive de Jean-Pierre Sarrazac. Sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz, elle a joué dans Antigone de Bertolt Brecht, Le Sas de Michel Azama, Les femmes savantes de Molière et La Cerisaie d’Anton Tchekhov. Elle a aussi travaillé avec Ottomar Krejca, Léonidas Strapatzakis, Gaël Rabas, Isabelle Ehni, Arlette Téphany, Gérard Darier, Anne Delbée…

Au cinéma, elle a tourné pour Benoît Jaquot dans Pas de scandale, Jean-Jacques Beneix dans Diva, Pierre Granier- Deferre dans Que les gros salaires lèvent le doigt, Réveillon chez Bob et L’Ami de Vincent et Daniel Vigne dans Le Retour de Martin Guerre. Elle a aussi travaillé pour la télévision. Elle a enseigné pendant 15 ans à l’école du Studio d’Asnières.

Dernièrement, elle a mis en scène Au-delà des mères de et avec Michelle Brûlé et joue dans Les Pâtissières de Jean-Marie Piemme, mis en scène par Nabil El Azan.

Laisser un commentaire